des projets qui capitalisent sur cette connaissance de soi

  • Année Lumière est une association qui aide les jeunes en questionnement à partir à la rencontre d’elleux-même pendant six mois ou un an. Le concept, emprunté à la pédagogie nordique, capitalise sur l’introspection, le test sur le terrain et le pair-à-pair pour progresser ensemble. Selon Claire, la fondatrice, « de belles éclosions ont lieu à l’Année Lumière ».
  • Du besoin actuel de recréer des espaces de questionnement entre pairs
    • le podcast et la newsletter Vocation.co (le projet n’est plus en activité)
    • La communauté Paumé·e·es initiée par makesense, figure de proue de la « paumitude » à tout âge. À l’origine un podcast, le projet s’est rapidement mué en un groupe Facebook de partage de témoignage qui cumule désormais plus de 21 000 personnes de tout âge
    • I quit thanks est un média (compte instagram et site internet) qui partage témoignages et conseils pour quitter notre emploi lorsque celui-ci ne nous correspond plus
    • Pose ta dem, à la fois média (podcast), communauté (groupe facebook) et coaching a pour ambition d’aider les personnes en questionnement professionnel à démissionner afin de suivre leurs ambitions personnelles. Ici également le pair-à-pair est une valeur essentielle pour aider les personnes à pivoter.
    • Our Millennials Today s'inscrit dans cette mouvance de projets inspiré par la pédagogie du pair-à-pair et la communauté.
    • Switch collective, Chance ou So Many Ways ont, quant à eux misé sur le collectif pour créer de nouveaux espaces de réflexion introspective sur le mode des bilans de compétence
    •  

      les influenceur·ses orientation

      Selon le baromètre de l'orientation Impala (2022), la deuxième source d'information des élèves quant à leur futur professionnel est internet (après les parents). Cette statistique met en lumière l'importance qu'ont pris aujourd'hui les réseaux sociaux et le cercle parasocial dans la prise de décision structurante.
      L'on peut ainsi retrouver de nombreux comptes d'influenceur·ses orientation partageant leurs conseils pour mener une introspection « réussie », trouver sa voie et devenir un·e candidat·e de rêve. Certain·es de ces lifeguards capitalisent sur leur activité d'influence en développant des partenariats avec des acteur·rices du domaine, d'autres cultivent une activité et utilisent cette influence comme moyen d'acquisition tandis que d'autres utilisent simplement la plateforme pour faire émerger de nouvelles voix·es dans le bassin sans vocation de retour sur investissement (pour l'instant autre qu'une couverture médiatique, développement de personal branding, de réseau et d'un side project validant des compétences d'animation de communauté)
      Les recruteur·ses, les grandes entreprises et les marques l'ont bien compris : convertir passe par l'influence. Beaucoup externalisent leurs services pour pouvoir développer une nouvelle stratégie d'acquisition adéquate aux nouveaux besoins exprimés sur le marché.
      Mais si cela permet de communiquer plus efficacement avec les jeunes, dans quelles mesures cela les aide-iels à trouver leur voie ?
       
      Pour n'en nommer que quelques un·es :
  • Career Kuen qui utilise les réseaux sociaux pour vulgariser le recrutement. Ce levier d'acquisition pour sa pratique de coaching est également un moyen de faire reconnaître son expertise par des acteur·rices historiques de l'orientation comme l'APEC avec qui Karine a pu former un partenariat sur TikTok.
  • J'peux pas j'ai chômage qui utilise les memes pour dédramatiser la période d'inactivité qu'est le chômage et fédérer une communautee autour de ce sujet encore tabou.
  • Le média (newsletter et podcast) Vocation.co ou Nouvel Œil (podcast) qui interrogent tous deux notre rapport au monde et au travail actuel. Les deux projets ont été créés pendant les études des fondatrices, preuve – s’il en est encore besoin – que l’inadéquation formation/réalité du grand bain existe bien.
  • Astudent dont l'objectif est d'aider les jeunes
  • Grimpe (anciennement Échelon 7) est un des médias étudiants pionniers. Sur ce compte, Imane y partage son quotidien de jeune active issue d'un milieu social défavorisé et multiplie les partenariats avec des entrepries ou marques souhaitant s'adresser à ce jeune public
  • Welcome to the jungle qui travaille sur la marque employeur·se. Leurs comptes instagram et tiktok sur lesquels sont partagés conseils, parcours inspirants et vidéos cumulent des milliers d'abonné·es. Forte de leur expertise métier et consciente des évolutions professionnelles et éducatives, l'entreprise a également créé un média spécialement adressé aux étudiant·es afin de les aider à préparer leur entrée sur le marché du travail
  • enfin, comment parler questionnement professionnel sans mentionner la communauté neurchi de flexibilisation du travail (autrement renommé flexiglasse sur instagram) ? Originellement un groupe de memes autour des conditions de travail moyennes – pour ne pas dire déplorables – présentes dans certains milieux, le média utilise cette portée pour questionner par l’humour nos conceptions du travail. Parfois l’équipe de modération partage des témoignages vidéos sur leur chaîne youtube ou réalise des interviews live de personnalités venues parler de ce sujet épineux. Ici aussi, dans un esprit fort Bergsonien, le rire sert à « tamiser » la réalité dans laquelle nous vivons et mettre en avant les dysfonctionnements de notre système (H. Bergson, 1900).
 
Côté Tiktok, le hashtag e hashtag #lavingtaine regroupe 3.9M de vues, celui #crisedelavingtaine 12,6M et celui #orientation 260M (données prises sur TikTok le 12/10/2022). Parmi les comptes les plus suivis, on retrouve des médias établis comme Welcome To The Jungle qui partage des extraits de vidéo et conseils pour bien vivre sa relation au travail ou JobTeaser (qui a sensiblement adopté la même stratégie, exception faite des vidéos trends). D’autres médias, natifs de la plateforme partagent leurs conseils pour bien vivre sa vie étudiante et ses choix comme Myparcoursup (by yelly et maintenant teleskop), Thothis media, La Taupe média pour en citer quelques uns. De tous les réseaux, Tiktok est celui qui mise le plus sur le pair-à-pair, le sentiment de proximité créateur·rice de contenu
 
Beaucoup d'entreprises et organismes de formation comme Les Déviations, Chance.co, Monster ou encore Switch Collective ont compris la puissance des réseaux sociaux dans leur stratégie marketing. Ainsi, de nombreux partenariats voient actuellement le jour afin de capitaliser sur l'expertise, l'audience et l'image des influenceur·ses.
Les enjeux évolutifs de cette communication sont multiples pour ces organismes :
  • capter l'attention d'une nouvelle audience contenant de potentiel·les nouveaux·lles client·es
  • s'adapter aux usages des nouvelles générations tout en se reposant – par cette greffe – sur leur expertise première
  • obtenir un retour direct de leur marché et rester au plus proche de leurs besoins futurs
  • apprendre et avoir des retours terrains directs de la part de leur nouvelle cible
Ci-dessus ☝️se trouve un exemple de ces nouveaux usages des réseaux sociaux par les entreprises. la campagne menée par switch collective et le compte de memes la trentaine tmtc cumulant plus de 33k followers – ancienne participante du programme.
Cette collaboration a permis à l’entreprise de se repositionner sur un marché plus jeune – peu sensibilisé à leur ancien branding plus orienté trentenaires avec moult références tirées des années 90 – et bénéficier de la portée du compte partenaire.
 
C'est dans cette mouvance que s'inscrit La piscine - Our Millennials Today
 

 

liens utiles

Les bassins 👉 #1 - #2 - #3 - Conclusion
🐚  Nos offres
🐟 Instagram
©Our Millennials Today, 2022, site par Apolline Rigaut